7 façons de repérer les aliments « transformés » !

7 façons de repérer les aliments « transformés » !

De plus en plus, nos aliments sont « transformés ». C’est-à-dire qu’on leur a ajouté des substances pour améliorer leur aspect, leur goût et souvent au dépens de leurs qualités nutritives. Voici 7 façons de les repérer :

 

1- Attention aux ingrédients inconnus

Il s’agit d‘ingrédients que vous ne comprenez pas instinctivement, qui ne font pas partie de vos habitudes tels que : amidon modifié, graisse hydrogénée.

 

2- Se méfier des imprécisions

Les listes d’ingrédients indiquent souvent les « bons » ingrédients de façon très précise, mais omettent de préciser le pourcentage de ceux plus controversés. 60 millions de consommateurs donne un exemple : sur la pâte à tartiner est mentionné 13% de noisettes mais pas la concentration en huile de palme.

 

3- Fuir les additifs

Ils sont obligatoirement mentionnés sur l’étiquette. De plus, ils portent des noms tels que « colorant E102 » ou « carraghénanes », sulfites, nitrites ou encore colorants azoïques. Ils ne sont pas forcément dangereux pour la santé mais certains sont reconnus pour avoir une responsabilité dans les ballonnements, l’hyperactivité des enfants, la perméabilité des intestins..

 

4- Choisir des aliments avec 5 composants maximum

Plus l’étiquette est longue, plus il y a de composants chimiques ! Pour vous aider à simplifier la lecture et la compréhension d’ingrédients obscurs : limitez le nombre d’ingrédients à 5.

 

5- Eviter les aliments qui « croustillent »

Quand un aliment croustille, c’est louche. Le procédé industriel est quasi systématiquement composé d’un aliment transformé. Par exemple : les chips, les pizzas.

 

6- Ne pas se fier aveuglément au « Fabriqué en France »

Comme l’indique 60 millions de consommateurs les « champignons de Paris » viennent souvent de Chine ou de Pologne. De même, Les escargots de Bourgogne sont pour leur part élevés en Europe centrale ou en Grèce. En réalité, le « fabriqué en France » renvoie surtout à un assemblage réalisé dans l’hexagone.

 

7- Certains types d’aliments à éviter d’office 

Le rayon petit déjeuner est truffé d’aliments ultra transformés : céréales, pâte à tartiner, viennoiseries surgelées (ou non). Ou encore, les plus évidents du type bonbons.

Sources : topsante.com