...
En quelques points...

Que faut-il savoir sur l’orange ?

Les oranges sont cultivées partout dans le monde, dans les zones tropicales et subtropicales. Le Brésil est le principal pays de culture des oranges, suivi des USA. Ces deux pays ont récolté plus de la moitié de la production mondiale qui s’élevait en 2013 à plus de 25 millions de tonnes. D’autres producteurs sont la Chine, l’Inde, le Mexique, l’Espagne, l’Egypte, la Turquie, l’Italie et l’Afrique du Sud. Cependant, la plus grande partie de la récolte est transformée en jus et en concentrés.
 
La saison des oranges
La saison des oranges s’étend de novembre à février.  
Les variétés d’oranges
Les différentes variétés d’oranges commercialisées en France peuvent se distinguer en fruits de bouche et fruits à jus. Ainsi, les oranges Navels se caractérisent par une petite excroissance sur leur peau assez épaisse. Leur chair presque totalement dépourvue de pépins en fait des fruits de bouche par excellence. La plus répandue des oranges semble être la gironde Washington Navel au fruit parfumé et bien coloré qui est à l’origine de la précoce Naveline et de la tardive Navel Late. Les oranges « blondes » (Shamouti, Salustiana, Valencia Late) ne possèdent ni ombilic ni pépins. Très riches en jus, elles sont souvent consommées pressées. Les oranges sanguines (telle la réputée Maltaise) offrent une chair colorée de rouge au jus acidulé et abondant.  
Combien de calories pour une orange ?
Le poids d’une orange moyenne est d’environ 80 à 100 g. L’orange a un apport énergétique modéré (45 kcal/100 g).  
Quelles vitamines trouve-t-on dans l’orange ?
L’intérêt principal des agrumes pour la santé réside dans leur richesse en flavonoïdes, des composés de la famille des polyphénols. Ces antioxydants puissants agissent en synergie avec la vitamine C et les acides organiques. Les flavonoïdes et les composés aromatiques des écorces d’agrumes possèdent en outre une action protectrice vis-à-vis des veines et des capillaires. Elle justifie parfaitement sa bonne réputation vitaminique : un fruit moyen (150 à 180 g net) couvre pratiquement la totalité de l’apport quotidien recommandé en vitamine C (80 mg pour l’adulte). Un apport particulièrement important l’hiver, la pleine saison de l’orange. C’est durant cette période que nous devons faire face aux agressions microbiennes et virales, à la fatigue et aux baisses de forme… Or, la vitamine C stimule les réactions du système immunitaire, en activant la formation des anticorps et l’activité phagocytaire des globules blancs. Elle intervient aussi dans la biosynthèse de l’adrénaline et des corticoïdes, les hormones du stress. C’est de cette façon que la vitamine C accroît la résistance aux agressions. Mais elle joue de plus un rôle important dans la synthèse cellulaire (notamment des tissus conjonctifs, des os et des cartilages), et dans l’absorption du fer : des processus dont le bon déroulement favorise également les défenses de l’organisme. Grâce à sa vitamine C, présente à un taux optimal et stable, l’orange contribue indéniablement à la sécurité vitaminique et à la bonne forme du consommateur.  
Comment choisir l’orange ?

Ne pas se fier à la couleur

Si les oranges doivent être bien fermes, la couleur et l’épaisseur de leur épiderme ne doivent pas vous influencer. En effet, les pigments verts de l’épiderme du fruit ne se transforment en orange et en rouge que sous l’action du froid. Froid que certaines contrées ensoleillées ne connaissent pas : un agrume peut être légèrement vert… et bien mûr.

En fonction de leur utilisation

Bien sûr, choisissez également des oranges en fonction de leur utilisation comme fruits de bouche ou fruits à jus.

Fermes, lourdes et lisses

Choisir des oranges fermes, lourdes pour leur taille, dont la peau est lisse et sans partie molle.  
Comment conserver l’orange ?
  • Un mois au réfrigérateur
  • Une semaine à température ambiante
 

Source : lanutrition.fr – Par Sarah Amiri – Diététicienne et journaliste scientifique

Prendre rendez vous avec nos équipes

Autres articles sur ce sujet :